“Finis tes légumes, c’est bon pour la santé ! ». Chaque enfant s’est déjà fait gronder à ce propos. Ce genre de discours encourageant est généralement nécessaire quand il s’agit des épinards, endives et choux de Bruxelles, mais jamais pour la compote de pommes ou les champignons frits. C’est une bonne chose car les champignons sont très bons pour la santé. Ils ne sont pas simplement faibles en calories – similaire à la laitue – mais ils contiennent également beaucoup de fibres. On les utilise souvent dans les régimes parce qu’ils aident à vous sentir rassasié.

Les champignons sont souvent choisis comme substitut végétarien pour remplacer la viande car ils sont une base importante de protéines. Mais il y a plus. Lorsqu’on en vient à discuter de la santé et des aliments sains, le champignon n’est rien de moins qu’un petit miracle.

Les champignons contiennent de nombreux minéraux essentiels, comme le fer, le phosphore, le cuivre, le potassium et le sélénium (un antioxydant puissant qui protège les cellules de potentiels dégâts et qu’on ne trouve presque jamais dans les légumes) De plus, les champignons contiennent énormément de vitamines, comme la vitamine B, C et D. La vitamine B est bénéfique pour la peau et aide à prévenir les maladies du cœur. La vitamine D est associée à des dents fortes et des os solides, et s’avère faire bien plus pour nos corps : elle est très importante pour la division cellulaire et renforce le système immunitaire. Les champignons sont la seule source non-animale contenant cette vitamine – bonne nouvelle pour les végétariens.

Laissez les aliments vous soigner

Récemment, il y a eu beaucoup de recherches sur l’influence des champignons sur le système immunitaire. Les champignons contiennent certaines fibres appelées bêta-glucanes 1.3-1.6 insolubles, connues pour améliorer la résistance contre les infections. Ces fibres extraordinaires ne sont pas très répandues parmi les autres aliments. De hautes concentrations de ces fibres ont été trouvées en particulier dans l’agaric rubicond ou Agaricus subrufescens. D’autres recherches approfondies ont incontestablement démontré que l’agaric rubicond aide et ajuste le système immunitaire. Un bon fonctionnement du système immunitaire est important car il empêche les influences extérieures nocives de s’approcher.

Mais ce n’est pas tout. La recherche se tourne vers l’utilisation du champignon agaric rubicond pour soigner les maladies comme les infections virales et les maladies auto-immunes. Ces recherches ne sont pas encore conclues, mais il faut s’attendre à ce que l’agaric joue un rôle important.

Les champignons possèdent de nouvelles méthodes de production utilisant des techniques modernes de fermentation. Le mycélium n’est pas seulement cultivé en grains mais aussi en liquide. Ce dernier s’avère être un ingrédient de grande valeur, trouvant son chemin dans l’industrie agroalimentaire (utilisé dans le pain, les pâtes et la soupe) et l’alimentation animale. Cette méthode de culture contribue à prévenir les soins médicaux à travers les aliments. Cela correspond à l’affirmation d’Hippocrate de « laisser les aliments être nos médicaments » (mais en Grec bien sûr)

Ajoutez à cela le fait que le champignon Néerlandais est l’un des produits agricoles les plus sûrs des environs, grâce à une production strictement contrôlé, et tout le monde sera d’accord sur le fait que c’est vraiment un champion. Ce n’est pas une surprise qu’il ait été officiellement nommé 15ème super aliment.

Partagez cette petite merveille