Dans une zone industrielle de Horst se trouve une petite usine. A l’intérieur, 25 000 kilos de champignons sont conservés chaque jour, emballés dans des seaux de 6 kilos et des sacs de 10 kilos. Comé fit ses débuts en tant qu’entreprise familiale et c’est toujours le cas aujourd’hui.

Après avoir été récoltés à la ferme, les caisses de champignons de Paris sont amenées à l’usine le plus vite possible. Ils sont immédiatement placés dans une pompe où ils aspirent une grande quantité d’eau. Les champignons contiennent pas mal d’air : en les plaçant dans la pompe, l’air est remplacé par l’eau. De cette façon, on s’assure qu’ils ne flotteront pas à la surface de la marmite à blanchir. Blanchir les champignons (les plonger dans l’eau presque bouillante) est la première étape pour prolonger leur durée de vie.

« L’usine sent fort les champignons bouillis: on voit des nuages de vapeur sous le toit »

Les champignons trouvent leur chemin grâce à un tapis roulant, puis une machine les tranche, les refroidit avec des glaçons et les sèche. Ils atterrissent finalement dans de grands sacs plastiques ou seaux. Il faut seulement une demi-heure pour traiter 10 kilos de champignons frais et les emballer dans les sacs. Comme étape finale, les champignons peuvent être pasteurisés ou stérilisés pour qu’ils se conservent encore plus longtemps.

 Dans le monde entier, les consommateurs choisissent les champignons pasteurisés Néerlandais. Les usines de conservation étant proches des producteurs, les champignons peuvent être traités immédiatement après la récolte. C’est pourquoi les champignons Néerlandais conservent leur bon goût frais, qu’ils soient en conserve, en bocal, dans un sac ou un seau.

Jetez un oeil à nos champignons pasteurisés produits à l’usine Comé de Horst.

Partagez vos connaissances